La vraie vie c'est ce qui t'arrive quand tu as prévu autre chose

On cherche toujours l'auteur, si vous connaissez?

J'ai un peu trop procrastiné pour écrire ce billet, mille excuses ! A ma décharge, me croirez-vous si je vous dis que pendant les 3 mois d'été, nous n'avons pu naviguer qu'une journée? Oui vous avez bien lu, une seule journée entre Ponta Delgada, la capitale des Açores et l'ile de Santa Maria au sud de l'archipel. Nous y sommes encore, Jean-Luc vous expliquera un peu plus loin pourquoi.

Entre-temps, nous nous sommes promenés dans ce grand archipel étrange, lointain et méconnu  que nous avons adoré. Pendant que vous souffriez de la canicule en France, nous étions au frais, un climat irlandais, 21° de moyenne. Une petite pluie rafraîchit l'atmosphère toutes les heures, quand ce n'est pas un crachin continu. On dit qu'il y a 4 saisons par jour aux Açores !

Oublions les concepts estivaux incongrus de plage, baignade, ou bronzette, les Açoriens d'origine ont un teint quasi islandais. Du coup, les quelques touristes sont là pour randonner car la nature montagneuse est sauvage, une végétation luxuriante de fougères géantes dévale les pentes des anciens volcans. Une nature dont la splendeur et la grande douceur sont souvent contestées par la furie des éléments.

Pour apercevoir les volcans, nous avons dû faire plusieurs tentatives, tant leurs sommets étaient souvent noyés dans le brouillard. Mais quelle récompense quand un rayon de soleil perce enfin et qu'on découvre, nichés dans leurs cratères, une enfilade de lacs couleur émeraude.

Lacs de volcans sur Saõ Miguel
Lacs de volcans sur Saõ Miguel
Lacs de volcans sur Saõ Miguel
Lacs de volcans sur Saõ Miguel

Lacs de volcans sur Saõ Miguel

A Saõ Miguel, l'île  principale et la plus belle, c'est le royaume des hortensias omniprésents, à l'état sauvage. Dès la sortie de Ponta Delgada, apparaissent des haies géantes d'hortensias bleus, nimbés de brume, irréels, comme sortis d'un conte de fée, sur des kilomètres, de part et d'autre de la route, noyant les panneaux de circulation sous leurs fleurs énormes. Les fleurs de différentes variétés sont d'une taille  que je n'avais jamais vue, même en Bretagne chez mon amie Martine.

Les hortensias bleus de Saõ Miguel
Les hortensias bleus de Saõ Miguel
Les hortensias bleus de Saõ Miguel
Les hortensias bleus de Saõ Miguel

Les hortensias bleus de Saõ Miguel

De petits ports de pêche se blottissent sur la côte rocheuse, déchiquetée, falaises à pic de lave noire sur une mer houleuse qui ne donne pas envie de se risquer à y tremper un seul orteil. Quelques vaches noires et blanches paissent dans des prairies d'un vert acide. Surprise, une plantation de thé domine la mer, la seule d'Europe, grâce à ce climat doux et humide.

Petits ports et plantation de thé
Petits ports et plantation de thé
Petits ports et plantation de thé
Petits ports et plantation de thé

Petits ports et plantation de thé

Ponta Delgada est une petite capitale provinciale, tranquille et austère, blanche et noire, les  pierres volcaniques soulignant la clarté des façades. Des commerces anciens proposent des marchandises années 50.  Peu de monde, sauf à l'heure de la messe dans les belles églises d'architecture baroque manuéline (rien  à voir avec Valls!). On se sent vivre dans une autre époque.

 

Ponta Delgada
Ponta Delgada

Ponta Delgada

Lors d'un prochain billet je vous raconterai l'île de Santa Maria où nous sommes encore avant de rejoindre Madère.

En attendant, quelques pages de mon carnet de voyage à Saõ Miguel faites sur le motif.

Pages de carnet Açorien
Pages de carnet Açorien
Pages de carnet Açorien
Pages de carnet Açorien
Pages de carnet Açorien
Pages de carnet Açorien

Pages de carnet Açorien

Capito Capitaine,

Un Neptune foutraque nous brouillerait-il l'écoute avec une panne de micro ? Toujours est-il qu'en partant tranquillou des Açores vers Madère mi-juillet, soudain plus de moteur. L'alarme de température s'est mise à hurler. Juste eu le temps de tourner la clé avant que les dégâts ne deviennent trop lourds, côté du joint de culasse. Coup d'oeil dans la cale. Le diagnostic fut vite fait. La poulie d'entrainement de la pompe de refroidissement interne du moteur a éclaté. La poulie, pas la courroie. Du jamais vu chez aucun mécano, auto, moto, bateau... Comment une poulie peut-elle éclater ? Mystère complet.

Mais du vu et revu sur Castafiore qui en a tant vu, de mystères, depuis 9 ans, côté mécanique diesel. On est devenu très philosophe question engrenages et pignons.

Ce jour là, on se préparait juste à faire une petite escale d'une nuit dans la micro île de Santa Maria (au sud-est de Saô Miguel, la capitale) avant les 500 milles (930 km) qui nous séparent de Madère. Comme les voiles étaient encore à poste, on a pu rejoindre tant bien que mal le port minuscule de Vila do Porto. Arrivée en louvoyant et en demandant une assistance jusqu'au ponton d'amarrage.

C'est pas difficile à changer une poulie. Quatre vis et hop. Sauf qu'il faut la pièce idoine de rechange. Avoir une pièce qui ne casse jamais entre le 14 juillet et le 15 août, tu peux courir. Personne ne l'a en stock cette poulie de mes deux. J'ai essayé la filière portugaise, celle espagnole et celle française, que nenni, nada, zobi, peau de balle. On l'a reçue le 20 août. J'en avais commandé deux, au cas où.

Du coup, on est rentré en France dans l'intervalle. Mais direz-vous adéquatement, ne s'agit-il pas d'un voilier où le moteur est annexe ? Sûr signora, mais il est désormais interdit d'entrer ou de sortir des ports à la voile; et Castafiore est un peu lourde (25 tonnes). Elle fait peur aux autres bateaux plus petits quand on manoeuvre dans peu de place sans aide motorisée.

Voilà pourquoi on a si peu navigué cet été 2018. Du coup, on a acheté une nouvelle maison en Haute-Saône ! Le temps de signer, on était de retour pour faire la réparation avec la bonne pièce. A nous (enfin) Madère avant de cingler vers les Canaries !

En bateau, le temps prend toujours son temps. Comme disait l'autre (St Augustin), le temps est la figure mobile de l'éternité.

Tiens, aujourd'hui, chose n'est pas coutume à bord, tout est tombé en marche ! C'est une journée encore plus belle que les autres. Rendez-vous à Madère pour un apéro doux. Ciao.

 

Marina de Santa Maria

Marina de Santa Maria

Retour à l'accueil